Test de ControlUp

Il y a quelques jours nous avons découvert ControlUp (mieux vaut tard que jamais car le tools a plus d’un an 😉 ) au détour d’un tweet. Nous avons tout de suite accroché le concept de console unifiée permettant de surveiller en temps réel un groupe de serveurs (ram, cpu, espace disque, écriture/lecture disque, charge XenApp, active session, disconnected session etc… , ainsi qu’une série d’informations et actions  importantes lors de troubleshooting.

Donc direction notre labs pour tester ControlUp. Le test commence très bien car ControlUp ne nécessite pas d’installation et les agents sont poussés via la console. La prise en main de ControlUp est facile et rapide, les informations sont rapidement accessibles. ControlUp est gratuit dans sa version Basic (avec une limite de 50 CCU), la version testée sur notre lab est la 1.3.1.249 sur un serveur Windows 2008 R2 sp1 Fr (2 vCPU, 4 go de ram).

Quelques features testées dans notre labs :

  • Comparaisons de valeurs/clés de registre entre des serveurs
  • Exécution de tâches en parallèle sur plusieurs serveurs. 
  • Import de clés/valeurs de registre
  • Prise en main à distance (shadows) RDP/ICA
  • Connection RDP sur un serveur
  • Gestion des services windows
  • Gestion des process (pskill, kill process, end process)
  • Visualisation des  journaux d’événements
  • Gestion des sessions utilisateurs (notamment avec la possibilité d’exécuter un process au sein d’une session, importer un fichier reg, screenshot dans la session)
  • Gestion des partages
  • Gestions des fichiers et dossiers
  • Magasin de mot de passe

La console lors de l’ouverture de ControlUp

Comparaison d’un même process sur deux serveurs différents

Un petit Run As

 

Comparaison de registre (HKLM dans notre cas) entre deux serveurs

Côté fichiers de configuration, tout se trouve dans C:\Users\VotreUser\AppData\Roaming\ControlUp\ le répertoire ControlUp est créé automatiquement lors de la première utilisation de ControlUp.

Contenu du répertoire ControlUp

Contenu du fichier PublicConfiguration.xml (on y retrouve les hosts ajoutés dans la console)

La communication entre l’agent et la console se fait sur un port haut TCP en ramdom.

 

 En bref on a vraiment apprécié le tools, sa simplicité de mise en oeuvre,son ergonomie et surtout l’apport d’informations utiles lors de troubleshooting.

Post to Twitter

5 réflexions sur « Test de ControlUp »

Répondre à ctxblog Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*